Comment nous prions

Favoriser une prière nationale, rapprocher initiatives et mouvements de prière et chercher la pensée divine pour le pays

Comment nous prions

Intercession

Nous croyons que la prière d’intercession se compare à un travail pour orienter la marche de la société, à la suite de Jésus: «Que ta volonté soit faite sur terre.» Dans son contenu, notre prière se veut en prise sur l’actualité, selon que celle-ci nous est connue ou révélée.

Nous pratiquons la prière dite libre (selon les inflexions du cœur humain et celles de l’Esprit de Dieu) plus naturellement que celle dite liturgique (récitée à partir de formules travaillées).

Inspirés

Nous avons appris et continuons d’apprendre à écouter avant tout la voix divine, au travers de la prière d’écoute et la contemplation. C’est elle qui guide avant tout notre prière et nous amène à trier dans la multiplicité parfois contradictoire des agendas humains. Ce que l’Esprit nous confirme lui-même, nous le prions. Ce qu’il ne confirme pas n’est pas notre affaire.

Israël

Bibliquement, Israël est la tête des nations; c’est le peuple et la terre qui nous ont donné les prophètes, le Messie et les apôtres et qui continue de jouer un rôle central dans le plan divin pour le monde entier. Spirituellement, une passion brûlante nous est sans cesse renouvelée pour ce qui se passe dans ce pays et autour de lui – car cela revêt un enjeu global. Et nous entretenons un lien régulier avec des croyants d’Israël.

Politique

Prière pour la Suisse est une organisation apolitique. Si nous prions fidèlement pour les autorités civiles, comme les croyants sont appelés à le faire («J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous pour tous ceux qui sont élevés en dignité», 1 Tim. 2,1-2), nous ne donnons pas de mot d’ordre lors d’élections.

Il nous est arrivé exceptionnellement de relayer ou d’appuyer telle démarche partisane quand il s’agissait des fondements même de la foi.

7 montagnes

Jésus nous a enseigné à prier «Que ton règne vienne». L’une des manières dont cette instruction de prière a été traduite à l’époque contemporaine est d’envisager la société sous l’angle de sept sphères ou domaines d’influence (arts, économie, etc.) qui façonnent la façon de vivre et de penser de chacun. Autrement dit, notre prière n’est pas centrée sur l’Église et ses besoins (l’Église est elle-même l’une de ces sept sphères, appelées métaphoriquement «montagnes»), elle est plus vaste ; elle prend en compte l’entier de la société humaine et s’investit spécifiquement dans chacun.

D’autres courants et mouvements chrétiens travaillent avec cette grille d’analyse des Sept montagnes et en tirent des applications qui leur sont propres.