Blog vidéo

Pour une fois, c’est une voix romande qui s’adresse à vous dans ce bref nouveau message vidéo de Prière pour la Suisse: Étienne Rochat, porteur de drapeau cantonal de Genève, à propos des thèmes qui le passionnent depuis toujours. À découvrir ici:

Pour ce premier message du Carême, Hanspeter Lang évoque la notion (contestée) du repentir et sa traduction concrète, la pénitence. En effet, certains affirment, Bible en main, que cela est dépassé. Jésus n'a-t-il pas déjà tout pardonné à tout le monde? Dans l'Apocalypse, il reste beaucoup d'appels à la repentance et de menace de châtiments… Hanspeter Lang compare aussi, grâce à une femme de prière romande, la Suisse à Laodicée, toutes deux sûres d'elles, nanties et à l'abri – du moins c'est ce qu'elles croient. Et Jésus les appelle, une dernière fois, à se repentir…

Hanspeter Lang donne les mots d'ordre pour le deuxième cycle de prières, un canton après l'autre: à savoir l'unité et le premier amour. Il retourne au désert pour évoquer l'invasion des serpents que Moïse et le peuple ont pu surmonter, non sans morts, toutefois, un passage d'actualité pour nous! Et surtout, il évoque la nécessité pour les chrétiens de retrouver leur seul, autrement dit, leur pertinence, leur vivacité et leur capacité à protéger ce qui nous fait vivre réellement.
Le son est de qualité inférieure à l'ordinaire. Nous nous en excusons. Le problème est identifié et devrait ne pas se reproduire.

Hanspeter Lang évoque la reconstruction de la muraille de prières, sur les fondements ancestraux de 1291, à savoir la foi en Dieu et l'obéissance à sa parole. Une prière fidèle et persévérante aujourd'hui est la condition nécessaire à ce que cette nouvelle initiative de prière nationale atteigne son objectif. Et d'évoquer également la purification du pays et de l'Église.

Plus d'information sur la muraille de prière ici.

Hans-Peter Lang aborde la troisième des cinq clés spirituelles que nous avons reçues et retenues, pour faire face aujourd'hui, à savoir: les visions et autres paroles prophétiques. S'appuyant sur l'épisode de la conquête de Jéricho, il évoque un effondrement probable à venir cette année – un effondrement des constructions humaines qui s'opposent à la volonté de Dieu. Il reparle également des premiers pas concrets de la «muraille de prières» récemment lancée.

Hanspeter Lang aborde la deuxième des cinq clés spirituelles que nous avons reçues et retenues, pour faire face aujourd'hui, à savoir: la mise en réseau de croyants ayant le même esprit et le même souci du Corps de Christ. Concrètement, notre responsable nationale évoque le lancement prochain d'une muraille humaine de prière autour de la Suisse, en s'inspirant de l'exemple de Néhémie, dans la Bible.

Hanspeter Lang aborde la première des cinq clés proposées par le pasteur Pierre-Daniel Martin pour faire face aux temps qui viennent et en particulier: la sanctification, en s'appuyant sur l'entrée des Hébreux en pays promis, à travers le Jourdain :

Hanspeter Lang aborde la première des cinq clés pour faire face aux temps qui viennent et en particulier: à la peur. La proximité priante avec Dieu est comme une clé pour ouvrir la porte de la paix. Heureux ceux qui la connaissent et l'utilisent.

C'est un tournant que la Suisse a passé autour de la Journée Nationale de Prière de cet année puis du Jeûne fédéral et du Nouvel An juif qui ont suivi. Les premiers signes d'un renouveau sont perceptibles, même si encore discrets. Hanspeter Lang rapporte ce qu'il a vécu au Säntis.

Hanspeter Lang évoque l'historique de ce jour férié religieux officiel et dans la lignée de la Journée Nationale de Prière, rappelle les promesses et les avertissements reçus à cette occasion à propos des temps difficiles à venir et du rôle que la Suisse aura à y jouter.

La Journée Nationale de Prière 2020 appartient à l'histoire - et nous sommes convaincus qu'elle restera dans l'histoire !

C’est le cœur remplit de reconnaissance que nous garderons le souvenir de cette journée ! Nous sommes profondément touchés par tout ce que Dieu a fait au cours de cette journée. Dans la vidéo, Hans-Peter Lang résume les points principaux de la journée.

La Journée Nationale de Prière est si proche qu'on en ressent déjà des frissons. Les attentes sont grandes, les promesses aussi – des promesses divines, reçues de plusieurs parts, que cette journée marquerait un tournant, avant des temps de grandes difficultés, mais aussi l'assurance d'une mission renouvelée pour la Suisse, terre d'accueil et d'une mobilisation de nombreux «bergers» témoignant de leur espérance.

Le Grütli est un lieu à nul autre pareil, en Suisse; il a été investi comme berceau symbolique et rassembleur chaque fois que la Suisse courait un péril majeur… et c'est encore le cas aujourd'hui, où notre société se distancie toujours plus des ordonnances divines. Récit d'une réunion de prière intercantonale sur le Grütli qui a eu lieu la semaine dernière.

La vie revient à la normale ou presque, mais le danger est toujours là, rôdant au milieu de nous, comme au temps de Néhémie, où manquait encore une muraille autour de Jérusalem. Celui-ci l'a fait alors reconstruire. Un appel à nous tous, chrétiens de Suisse, à bâtir une muraille sanitaire par nos prières… pour repousser le Coronavirus, mais aussi pour des perspectives plus ambitieuses encore

Le mariage pour tous a passé une étape décisive en vue de son inscription dans la loi suisse. Bataille perdue? Non, il est encore temps de demander pardon à Dieu, pour que soient repoussés les jugements qui ne manquent pas de s'abbattre sur des nations qui défient ainsi directement l'ordre naturel.

Comme au commencement, la foi chrétienne a besoin de témoins qui s'engagent! Des chrétiens fermes sur leur foi et dans la prière ont su vaincre les résistances de leur entourage au tout début de l'Eglise. De même aujourd'hui, sachons défendre l'ordre créationnel contre la distorsion du «mariage pour tous», comme l'ont prévu et promis les premiers Suisses quand ils ont soumis leur alliance au Dieu Tout-puissant. Prions que le référendum soit saisi.

D'anciens adorateurs de Satan nous ont fait part des choses qu'ils ont observées dans le monde invisible, en particulier la manière dont les prières atteignent ou pas le ciel…

Un appel à une prière renouvelée dans la pureté, la piété et l'autorité basée sur la foi.

La Première Pentecôte (messianique ou chrétienne) a été la naissance de quelque chose de radicalement nouveau en Israël. Que cette Pentecôte 2020 soit pareillement, non un retour à la normale, après le confinement, mais une effusion renouvelée de l'Esprit sur tous les croyants!

Dans son message hebdomadaire, Hanspeter Lang compare la gestion de la crise du Covid-19 avec un épisode des Chroniques: et si nous contre-attaquions? Face à un ennemi trop puissant, c’est ce que fit le roi Josaphat, en obéissance à Dieu. Là où nous nous sommes verrouillés chez nous et avons creusé la dette publique, ce roi juif a amassé, au contraire, un fameux butin en allant à la rencontre de l’ennemi.

il y a 75 ans, le lent processus de récupération et de restauration a commencé après les destructions de la deuxième guerre mondiale. La Suisse a été largement épargnée des horreurs de la guerre. La main protectrice de notre Dieu tout-puissant était sur ce pays !

En ce temps-là, le peuple suisse était un peuple qui priait. Et aujourd'hui ?

Les deux derniers mois de confinement ont rappelé à bien des égards les années de guerre à la génération plus âgée: limitation des sorties, magasins et écoles fermées, frontières fermées, et beaucoup de craintes. Mais notre réaction en tant que peuple a été bien différente que du temps de la deuxième guerre mondiale... Engageons-nous dans la prière pour que le peuple suisse redevienne un peuple qui prie! Plus à ce sujet dans la vidéo.

Dans la Bible, les épidémies ont à plusieurs reprises été une punition divine, ainsi que l'annonçait la Loi; les responsables du peuple étaient alors spécifiquement invités à s'examiner.

Peut-on considérer la situation actuelle à la lumière de ces textes plus très populaires aujourd'hui? Oui, comme un appel très sérieux à l'intercession pour nos responsables et autres prédicateurs.

Six minutes d'écoute ou de visionnement, avec le doublage en français, cette fois-ci.