prier avec la bible (7) - 2 Thess 1

prier avec la bible (7) - 2 Thess 1

Dave Brander
22 / 11 / 19

 

La Bible recèle des prières de Jésus, de Paul, de Jean, de David, de Moïse, d’Anne, la mère du prophète Samuel, de Marie et beaucoup d'autres encore. Cette série vise à nous aider à redécouvrir ces prières bibliques. Elles peuvent inspirer notre vie de prière et nous encourager à réaligner nos prières. 

C'est pourquoi nous prions continuellement pour vous, afin que notre Dieu vous rende dignes de son appel et qu'il accomplisse en vous, avec puissance, tous les desseins bienveillants de sa bonté et l'œuvre de votre foi ; en sorte que le nom de notre Seigneur Jésus soit glorifié en vous, et vous en lui, selon la grâce de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ.  (2 Thessaloniciens 1,11-12 Colombe)


Garder à l’esprit l’objectifPaul est satisfait des croyants de Thessalonique. Leur foi et leur amour ont grandi et sont devenus forts (cf. 2 Thess 1,3). Partout où il va, l’apôtre en parle aux autres assemblées (cf. v. 4). Néanmoins, il prie pour qu'ils soient considérés par Dieu «dignes de leur appel» ou «de leur vocation». C’est une drôle de formulation. Les Thessaloniciens sont bel et bien appelés par Dieu… Or la conversion ou l'appel, que nous considérons souvent comme un but en soi, n'est pour Paul qu’un début. Dans sa pensée et particulièrement dans cette Epître, Paul a en tête le retour de Jésus. Voilà que la course commence: «Je cours vers le but afin de gagner le prix que Dieu, par Jésus-Christ, nous appelle à recevoir d'en-haut.» (Phil 3,14). L'idée de se relâcher totalement après la conversion et d'attendre le monde à venir n'a pas grand chose à voir avec l’enseignement du Nouveau Testament. Vous avez accepté le Christ? Alors cela ne fait que commencer! Paul accompagne cette course collective dans la prière.
Comment l'église peut-elle atteindre son but ? Réponse: dans la mesure où Dieu amène à leur plénitude les deux valeurs suivantes: «les desseins bienveillants de sa bonté» et «l’œuvre de la foi» :


les desseins bienveillants de sa bonté…
...peut aussi se traduire par l’«accomplissement de votre désir de faire le bien». Le système de coordonnées internes de l'église devrait se concentrer sur ce qui est bon. Non sur le profit personnel ou le prestige. Non sur un maître spirituel à la mode ou à un nouvel enseignement particulier. L’Eglise devrait aimer le bien - et faire le bien. C'est très simple et très pratique. Partout où il y a du désir de faire le mal, le système de valeurs doit être recalibré : «L’amour ne se réjouit pas de l'injustice, il se réjouit de la vérité» (1 Co 13,6). Ne nous leurrons pas: l’inclination au mal fait partie de la nature humaine. Il nous est même naturel d’être fascinés par le mal. Le «désir de faire le bien» ne peut venir que de Dieu. C'est pourquoi il est bon d’en faire un sujet de prière.

L’œuvre de la foi...
…peut nous troubler, nous autres protestants. Paul n’a-t-il pas, ailleurs, exprimé son dédain pour les œuvres (mortes)? «Les œuvres» ne sont-elles pas mal connotées dans le Nouveau Testament? Non. L'idée que les bonnes œuvres soient nuisibles n'est pas biblique. Paul - et toute la Bible - n'est pas opposé aux œuvres elles-mêmes, mais à la pensée qu’au travers elles, on puisse gagner le ciel. Le ciel ne se mérite pas, c'est certain. Mais la foi produit de bonnes œuvre, respectivement: du fruits! Jésus l’a enseigné (Mt 7,15-20), tout comme Paul (Rm 6,13.22) et bien sûr, Jacques (Jc 2,17). Il est temps de mettre fin à un vieux préjugé: les bonnes œuvres sont bonnes !
Par contre, ce sont les œuvre de la foi. Cela signifie entre autres que Dieu est actif. Par la foi, il est actif en nous et produit de bonnes œuvres. C'est pourquoi Paul prie pour l’église des Thessaloniciens: que Dieu produise parmi vous l'œuvre de la foi et le désir de faire le bien - non à dose homéopathique, mais «avec puissance».

Quand la gloire est mutuelle
«afin que le nom de notre Seigneur Jésus soit glorifié en vous» Dans cette prière, tout tourne autour de Jésus. Son nom doit être glorifié parmi les Thessaloniciens. Paul n’a pas d’objectif ou de programme personnel. Son but n'a jamais été que son nom soit connu partout comme missionnaire, écrivain, théologien. Son but dans la vie est de glorifier Jésus-Christ. Ce devrait être le but de chaque église.
«…et vous en lui.» L'église qui atteint son but est aussi glorifiée. Cependant non pas sur la base de ses performances, mais «selon la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus-Christ»». C'est par pure grâce qu'elle se co-glorifie.


Concrètement :

  • Priez pour que vous receviez «le désir de faire le bien». Que votre système de valeurs personnel et celui de votre assemblée, église, congrégation soit orientés vers le bien.
  • Priez pour une grande «œuvre de la foi»». Dieu a des plans extraordinaires pour ce monde, qu'Il veut accomplir à travers vous et à travers son Eglise. Priez que Dieu vous utilise pour atteindre son but.
  • Priez pour que Jésus soit glorifié - dans votre vie personnelle et dans votre église. Tout tourne autour de lui.