Prier avec la Bible (3): Ephésiens 3

Prier avec la Bible (3): Ephésiens 3

Dave Brander
25 / 10 / 19

La Bible recèle des prières de Jésus, de Paul, de Jean, de David, de Moïse, d’Anne, la mère du prophète Samuel, de Marie et beaucoup d'autres encore. Cette série vise à nous aider à redécouvrir ces prières bibliques. Elles peuvent inspirer notre vie de prière et nous encourager à réaligner nos prières.

C'est pourquoi je me mets à genoux devant Dieu, le Père, dont dépendent toutes les générations dans les cieux et sur la terre. Je lui demande que, selon la richesse de sa gloire, il fortifie votre être intérieur par la puissance de son Esprit, et que le Christ habite dans vos cœurs par la foi. Je demande que vous soyez enracinés et solidement établis dans l'amour ; ainsi vous aurez la force de comprendre, avec tous ceux qui appartiennent à Dieu, combien l'amour du Christ est large et long, haut et profond. Et vous connaîtrez alors son amour, bien qu'il surpasse toute connaissance, et vous serez ainsi comblés de toute la plénitude de Dieu. À Dieu qui a le pouvoir de faire infiniment plus que tout ce que nous demandons ou même imaginons, par la puissance qui agit en nous, à lui soit la gloire dans l'Église et par Jésus Christ, dans tous les temps et pour toujours ! Amen.

(Lettre aux Éphésiens 3,14-21 Nouvelle Français Courant)

Le point de référence
Dans quelle mesure vous attendez-vous à être exaucé quand vous priez ? La mesure de votre foi? Celle de vos mérites, de votre piété ? Je me retrouve souvent à faire de moi-même le point de référence de mes prières. Si je me sens spirituellement bien, voire fort, j'attends beaucoup de Dieu. Si je suis déprimé par mes défaillances, par les déceptions, mes prières dérivent par le découragements et j'attends alors moins de Dieu dans mes prières. Ou je ne prie pas du tout parce que je me sens comme le dernier.

Paul s'oriente vers un tout autre point de référence : non pas lui-même, mais la «richesse de sa gloire». Sa prière est orientée vers une dimension qui dépasse toute imagination humaine. Paul ne demande pas à Dieu de faire tout ce qui est possible ou qui ait du sens d'un point de vue humain. Il demande plutôt à Dieu de faire tout ce qui correspond à la richesse de sa gloire. Et cette richesse est si grande que Paul sait déjà à l'avance que nos attentes humaines seront largement dépassées. Dieu peut faire infiniment plus que ce que nous pouvons demander ou penser. Quand Paul prie, il compte sur Dieu, auquel n'est impossible.

Il est utile, dans nos prières, d’adopter le même point de référence que l’apôtre. Posons-nous sérieusement la question: comment prierions-nous si nous étions assuré que Dieu intervienne et réponde d’après la «richesse de sa gloire»? Notre vie de prière ne serait-elle pas plus audacieuse, plus ambitieuse si elle se basait non sur nous, mais sur la gloire de Dieu ?

«Le Père de toute paternité»
Pour Paul, ce Dieu infiniment puissant n'est pas un dignitaire lointain qu'il faudrait rendre propice par de grandes démonstrations de piété. Dieu est le Père de toute paternité, le Père ultime, le plus grand, le plus généreux qu'on puisse imaginer. Comment traduire cette réalité avec nos pauvres mots intelligents? Abba. Papa. Et Paul s'agenouille devant ce père. Il compte sur la puissance de Dieu, qui se manifestera dans des dimensions inattendues. En même temps, il s’autoriser à parler avec son père d'une manière familière et personnelle. Cette dimension si large se retrouve dans la première phrase du Notre-Père : «Notre Père - aux cieux». Dieu est un papa aimant et attentionné. En même temps, il est le Dieu puissant, glorieux et céleste. Notre prière se déroule dans cet espace, entre ces deux pôles. La prière est une conversation intime avec le Dieu qui traverse toutes les dimensions.

Point d’intérêt
Pour quoi Paul prie-t-il dans le passage ci-dessus ?

  • Pour l'Eglise. C'est le centre de toutes les prières de Paul. Il ne prie pas d’abord pour l’extérieur, le dehors, la société. Il prie pour l'église parce qu'il sait que si celle-ci est forte et mûre, elle remplira sa mission dans ce monde. Elle sera sel et la lumière.
  • Pour la puissance. «…de votre être intérieur par la puissance de son Esprit, et que le Christ habite dans vos cœurs par la foi» L'église doit être équipée du Saint-Esprit. Le Christ doit s’établir dans tous les domaines de leur cœur.
  • Pour l'amour. «…que vous soyez enracinés et solidement établis dans l'amour» Tout comme un arbre pousse ses racines profondément dans le sol, les Éphésiens doivent être profondément enracinés dans l'amour. Une communauté enracinée dans l'amour de Dieu ne tombe pas facilement. C'est pourquoi Paul prie pour que l’assemblée d’Ephèse «connaisse son amour qui surpasse toute intelligence». C’est là un paradoxe : connaître l’amour qui dépasse toute connaissance. Aimer Dieu et son prochain comme soi-même est le commandement le plus élevé et notre vocation la plus élevée. Par conséquent, prier pour l'amour devrait être notre priorité.

Concrètement :

  • Priez votre père. Et priez le Dieu Tout-Puissant. Vous pouvez prier familièrement avec lui. La prière est une conversation, entre deux êtres en relation. Et vous pouvez tout attendre de lui, ses possibilités sont illimitées !
  • Priez pour le renforcement de l'amour. Voilà qui est peut-être inhabituel… Nous pensons souvent que l'amour est un sentiment spontané pour lequel on ne peut pas prier. Mais Paul prie plusieurs fois dans ses prières pour que l'amour augmente. Faites-en votre prière personnelle.