Histoire du réseau de prière des porteurs de drapeau

Les réseaux de prière des porteurs de drapeau en Suisse sont une pensée de Dieu qui a conduit ce mouvement jusqu’à aujourd’hui.

Bien avant le changement de millénaire, des groupes d’intercesseurs se réunissaient fidèlement dans plusieurs communes politiques de notre pays. En Suisse romande en particulier, il y avait déjà alors des intercesseurs qui priaient pour les activités des différentes localités. Un des pères fondateurs de Prière pour la Suisse avait également un objectif similaire : en priant pour tous les n° postaux du pays, son désir était que deux personnes se lèvent par n° postal pour prier pour leur commune politique.

 

Jour du Christ 2004

Hans-Peter Nüesch, alors responsable de Campus pour Christ et directeur du programme du Jour du Christ, avait, avant le Jour du Christ 2004 déjà, reçu la conviction de Dieu qu’il fallait trouver dans chaque commune politique de Suisse un porteur de drapeau qui se déclarerait prêt à prier pour cette dernière avec un petit groupe de personnes ayant la même conviction.

Cette vision de voir les plus de 2500 communes de Suisse représentées par un porteur de drapeau s’est finalement réalisée au terme de beaucoup d’efforts et d’un grand engagement de leur part. Par contre, aucunes mesures supplémentaires n’ont été mises en place après le Jour du Christ pour établir un réseau de prière – le temps n’était pas encore mûr pour cela. Le développement du mouvement des porteurs de drapeau s’est ainsi presque arrêté.  Seuls quelques cantons comme ceux d’Argovie, de Berne, de Vaud et de Suisse orientale ont mis en oeuvre la construction d’un réseau de prière. Le calendrier de Dieu était différent du nôtre à l’époque.  

 

Reprise par Prière pour la Suisse

Le comité du Jour du Christ a décidé de transmettre les adresses des porteurs de drapeau à Prière pour la Suisse après que cette dernière se fut restructurée dans les années 2007 à 2008 et leur a donné la responsabilité de ce réseau.

Une fois que Prière pour la Suisse, dirigée par Markus Schildknecht, a pu reprendre la responsabilité des porteurs de drapeau, le développement du réseau de prière a pu être organisé sous la conduite du Saint-Esprit de manière précise et prendre de l’essor. Les expériences déjà faites par le canton d’Argovie dans ce domaine leur ont été très utiles à cette fin. De plus, un groupe d’intercesseurs  ayant vu le jour en 2003 déjà a soutenu tout ce processus dans la prière.  

 

Développement du réseau de prière

La responsabilité de la mise en oeuvre du réseau de prière a été confiée à Hans-Peter Lang pour la Suisse alémanique et à Anne-Lise Sprunger pour la Suisse romande en 2009. Ils se sont mis au travail avec détermination et ainsi, ce qui avait été préparé dans la prière depuis si longtemps a pu voir le jour. Quelques années plus tard, Annette Walder et Suzanne Besson ont repris cette responsabilité l’une pour la Suisse alémanique et l’autre pour la Suisse romande. Elles ont marqué les développements futurs de manière déterminante.

C’est à ce moment également que Hans-Peter Lang a succédé à Markus Schildknecht comme responsable de Prière pour la Suisse. Ce dernier a puisé dans son expérience comme responsable du réseau de prière pour œuvrer au développement de cette œuvre. Les rencontres de réseautage en Suisse alémanique et en Suisse romande ainsi que pour toute la Suisse se sont multipliées avec le but de fortifier, d’enseigner et d’encourager les porteurs de drapeau.

En 2015, Annette Walder a remis sa fonction à Stephan Trottmann qui est le responsable du réseau de prière des porteurs de drapeau de Suisse alémanique depuis lors.

L’histoire continue!