Cantons

Un peu d’histoire

 

Le refuge des Anabaptistes

Au 16ème siècle, des milliers d’Anabaptistes vivaient dans les hauteurs de la Wynenthal. La région de Zofingue devint un véritable refuge pour les Anabaptistes zurichois persécutés. L’enclave soleuroise d’Urkheim était aussi un lieu de fuite pour beaucoup d’entre eux, car ils y étaient à l’abri de leurs persécuteurs. Le canton de Berne racheta ce village à prix fort au Soleurois dans le but de mieux poursuivre les Anabaptistes qui y résidaient. Le pasteur Jürg Maurer est certain que l’on sent aujourd’hui encore dans l’église de Reitnau la bénédiction qui tient ses racines de l’époque des Anabaptistes.

Des guérisons au 12ème siècle

Un registre paroissial en parchemin de Beinwiel indique qu’au 30 septembre « est décédé M. Burkadus, prêtre séculier à Beinwil, par lequel Dieu a fait et fait encore de nombreux miracles, jusqu’à nos jours ». Les catholiques des communes argoviennes du Freiamt vénèrent Burkhard encore de nos jours comme saint ; pendant des siècles, sa tombe à Beinwil était un lieu de pèlerinage reconnu. Il y a là aujourd’hui un chemin Burkadus qui invite au recueillement.

La Dispute de Baden de 1526

Lorsque le pasteur de Fislisbach (une collation de l’hôpital St. Agnès) prit parti en 1522 pour la Réforme, cela occasionna des troubles qui furent une des causes de la Dispute de Zurich de 1523. En mai et en juin 1526 se déroula la Dispute de Baden entre Johannes Eck et Johannes Oekolampad. Quatre des treize anciens villages se décidèrent en faveur de la nouvelle confession, ce qui sonna le glas de l’unité confessionnelle. La ville demeura au contraire catholique, surtout parce qu’elle ne voulait pas menacer son statut de ville de Diète et de cure. Il y a depuis longtemps des clivages entre les églises libres à Baden et les implantations à Wettingen et dans les communes avoisinantes.

 

Porte-drapeau cantonal 

Edwin Bucher

T: 062 721 34 74 

aargau(at)gebet.ch