Cantons

Un peu d’histoire

 

Sources thermales, le pasteur Rudolf Wenger (1873)

En divers endroits du pays d’Appenzell, l’on découvrit des sources à teneur minérale dotées de vertus curatives. Cela a donné naissance à des lieux de cure réputés à l’époque, par exemple le Heinrichsbad à Herisau. En 1873, l’exploitation des thermes, alors plutôt en déclin, a été reprise par des chrétiens. En 1873, le pasteur piétiste Rudolf Wenger fut choisi comme maître des lieux. Sous son égide, les bains ont à nouveau connu des heures de gloire. Il a notamment construit une chapelle de 400 places. Il avait pour principe de rendre les cures accessibles à un maximum de personnes en pratiquant des prix modestes. Le Heinrichsbad était un lieu de guérison du corps, de l’esprit et de l’âme. Aujourd’hui, les lieux sont occupés par la fondation pour personnes âgées « Altersbetreuung Haus Park ».

Le 19ème siècle, période de Réveil en Appenzell

Le résultat en fut un renouvellement de l’église, davantage de liberté en Christ, le retour des ordres apostoliques, de solides connaissances des Saintes Écritures, etc. En 1523, le Grand Conseil d’Appenzell a été le premier lieu de la Confédération à introduire par voie démocratique le principe sola scriptura, selon lequel seul ce qui se trouve dans les Saintes Écritures peut faire l’objet d’une prédication. En Appenzell Rhodes-Extérieures, diverses églises libres sont apparues à côté de l’église établie. En Appenzell Rhodes-Intérieures, on trouve aujourd’hui encore de nombreuses personnes avec une foi vivante en Christ.

Walzenhausen, le pasteur Paul Vogt (1900 – 1984)

Le pasteur Paul Vogt a fondé en 1931 l’Œuvre d’entraide appenzelloise pour les chômeurs (Appenzeller Hilfswerk für Arbeitslose), et a pu acheter et transformer en 1933 le « Sonneblick ». De 1938 à 1980, Klara Nef y accueillait entre Noël et Nouvel An les nécessiteux du canton, à qui l’on offrait aussi de nouveaux habits si nécessaire. Pendant la Deuxième Guerre, le « Sonneblick » a accueilli des réfugiés, en particulier des Juifs. La « mère des réfugiés », Gertrud Kurz (née en 1890 à Lutzenberg AR) y a aussi organisé des semaines de vacances avec son « service de paix chrétien » (Christlichen Friedensdienst), dont elle fut la fondatrice.

Le « Sonneblick » est toujours en activité de nos jours surtout pour des personnes handicapées.

 

Demandes de prières

  • Le 8 mars, le gouvernement sera élu en Appenzell Rhodes-Extérieures. En plus des quatre sortants, le mari d’une porte-drapeau (www.alfred-stricker.ch) et deux autres candidats se présentent.
  • Nous prions pour le renouvellement spirituel des chrétiens appenzellois.
  • Nous nous tenons sur la brèche là où notre pays et notre peuple échappent à l’autorité de Dieu.
  • Nous réitérons notre confession : « Toute la vie vient de toi ».

 

Porte-drapeau cantonal

David Welz

appenzell(at)gebet.ch

071 344 35 01