Zurich

UN PEU D’HISTOIRE

 

Communauté anabaptiste (Felix Manz), 1522, ville de Zurich

Zurich est le berceau du mouvement anabaptiste. Felix Manz, Konrad Grebel et Jörg Blaurock ont reconnu la liberté en Christ. Ils ont débuté par une évangélisation de maison en maison, recherchant une connaissance profonde de la Bible et un retour au baptême des croyants. Felix Manz a été exécuté par noyade le 5 janvier 1527 dans la Limmat près de Zurich. Les principes et les témoignages des anabaptistes ont été la semence sur laquelle le mouvement des églises libres a pu se développer plus tard. Une pierre commémorative se trouve au bord du Schipfe, en-dessous du Lindenhof.

Dorothea Trudel, Männedorf, 1813 – 1862

Dorothea Trudel, d’origine modeste, accueillait chez elle des personnes physiquement et psychiquement malades. Beaucoup d’entre eux ont été guéris, par la prière, de maladies qui semblaient incurables. Elle était connue loin au-delà de nos frontières et attira de nombreuses personnes à Männedorf, qui y ont découvert une foi vivante en Jésus-Christ.

Les œuvres de Trudel ont donné naissance à la Maison biblique de Männedorf, qui existe encore aujourd’hui. Dorothea Trudel est l’une des fondatrices du nouveau mouvement de guérison dans l’histoire ecclésiastique.

Georg Steinberger, 1865

En 1885, deux femmes ont commencé à créer à Zell un lieu où les personnes épuisées et malades pouvaient trouver repos, récupération, soins et guérison. Georg Steinberger s’est associé comme ministre et prédicateur à cette œuvre qui devint le foyer Rämismühle à Zell.

À Rämismühle, on assista aussi à des guérisons spirituelles et physiques. Selon la couverture du plus fameux livre de Georg Steinberger, « Sur le chemin de l’Agneau », des flots de bénédiction y prirent source au cours des années qui suivirent. Les hôtes du foyer Rämismühle vécurent l’amitié et l’hospitalité, la récupération et l’attention, bref l’amour chrétien de son prochain.

 

Porte-drapeau cantonal

Andreas Recher

079 399 21 80

zuerich(at)gebet.ch