Glaris

Un peu d’histoire

 

Felix et Regula vers 300

Selon la légende, Felix et Regula, frère et sœur, étaient des légionnaires romains. Les soldats de leur légion ont subi le sort des martyrs vers 302/303 ap. J.-C. à Martigny en Valais car ils avaient refusé de sacrifier à des idoles. Felix et Regula ont fui, et c’est ainsi qu’ils sont passés par Glaris. Par leur exemple et leurs paroles, ils firent connaître le christianisme. Lorsque la majorité du peuple se fut tournée vers la foi chrétienne, le frère et la sœur sont partis pour Zurich. A voir de nos jours : le château-fort à Glaris

Fridolin vers 600

Le christianisme est revenu sur le continent grâce aux moines irlandais. La foi chrétienne risquait de sombrer dans l’oubli à la chute de l’empire romain. Dieu a fait de ces moines une bénédiction pour de nombreuses personnes, souvent sans qu’ils n’en aient eu l’intention eux-mêmes. Ils aspiraient simplement à cheminer avec Dieu, intérieurement et extérieurement. Dieu s’en est servi et en a fait quelque chose de grandiose. Fridolin était l’un de ces ambassadeurs irlandais de la foi, un des premiers missionnaires en pays germanophone. Encore visible de nos jours : le blason glaronnais

Huldrych Zwingli, 1484 - 1531

Zwingli est devenu pasteur à Glaris dès l’été 1506. En 1513, Zwingli est parti comme aumônier et a accompagné env. 500 soldats glaronnais qui combattaient dans les troupes papales. Ses expériences de guerre ont donné à réfléchir à Zwingli. Vers 1516, il fut pris d’une soif réformatrice ; il disait lui-même avoir dès lors « prêché l’Evangile ». Son efficacité à Glaris a été décisive pour l’implantation de la Réforme en pays glaronnais. Ses relations avec de nombreux Glaronnais ont perduré après son départ. Avant même 1530, la majorité de la population glaronnaise était déjà réformée.

Demandes de prières

Communauté

  • L’unité des chrétiens et des dirigeants sur place
  • L’augmentation des temps de louange et de prière en commun pour le canton
  • Un amour véritable pour les êtres humains
  • Des clefs et des révélations sur la manière de porter l’Evangile aux gens
  • Le courage d’aborder la nouveauté
  • L’envoi d’aides à la récolte

Politique

En 2006, la plus grande fusion de communes jamais effectuée en Suisse a été décidée à la Landsgemeinde cantonale.

Demandes de prières :

  • La réconciliation avec les nouvelles structures politiques communales
  • La collaboration active de la population à ce processus.

Économie

Diverses grandes entreprises du canton ferment ou délocalisent la production et ont ainsi décidé de nombreux licenciements.

Demandes de prières :

  • La création de nouvelles places de travail
  • La protection et de bons mandats pour les entreprises actuelles
  • Une collaboration bienveillante entre les entreprises

 

Contact

Paul Munz  

glarus(at)gebet.ch 

079 352 78 88