Berne

Un peu d’histoire

 

Le roi de Bourgogne Rodolphe II et les 12 églises

Le roi de Bourgogne Rodolphe II et son épouse, Berthe de Souabe (dite aussi : la reine fileuse), vivaient autour de l’an 933 à la tour Strättligen au bord du lac de Thoune. Le roi Rodolphe avait eu une vision en rêve d’une grande ville avec 12 portes, avec sur chaque porte un ange gardien. Un prêtre lui interpréta ce rêve et lui conseilla de bâtir 12 églises-filles de la « maison de Dieu au paradis » (jadis autre nom d’Einigen). Près de l’église se trouvait une source miraculeuse, grâce à laquelle plusieurs personnes furent guéries. Le roi fit donc construire les 12 églises dans les lieux environnants.

Assemblée évangélique des Frères

Fritz Berger, de profession « charron », était un grand fumeur, buveur et joueur – jusqu’au soir où il décida de croire en la Bible et de suivre ses commandements. Fritz Berger vécut tant de miracles qu’il commença à penser que les miracles font partie de la vie normale d’un chrétien. En 1909, il fonda l’Assemblée évangélique des Frères, aujourd’hui rebaptisée « Eglise pour Christ », et constata que de nombreuses personnes suivirent son exemple et trouvèrent la foi en Jésus. En seulement 40 ans, environ 170 assemblées ont vu le jour, aussi en Suisse romande et au sud de l’Allemagne, ainsi qu’une mission en Papoue-Nouvelle Guinée.

Exil des réfugiés Huguenots

Après la révocation de l’Edit de Nantes (1685), les horlogers huguenots furent nombreux à s’installer à Genève, Neuchâtel, puis dans le Jura bernois. L’horlogerie s’y développa si bien que l’on peut dire que l’horlogerie est une fille de la Réforme. Après une dure récession dans les années 1990, l’industrie des machines continue d’exporter ses produits de précision et de très haute qualité sur l’ensemble de la planète.

 

Porte-drapeau cantonal 

Robert Kipfer

bern(at)gebet.ch

031 961 13 52