La vision des conseillers nationaux

2011

 

En 2011, 89 parlementaires fédéraux ont signé un appel commun à l’occasion du Jeûne fédéral. 

L’appel au peuple suisse

Conscients 

  • que les êtres humains dans notre pays sont confiés à la protection de Dieu,
  • que la Suisse a besoin aussi à l’avenir de la grâce de Dieu,

en tant que conseillers nationaux et conseillers aux Etats, nous appelons tous les êtres humains de notre pays

à dire merci

  • pour la liberté dans laquelle nous vivons,
  • pour la paix en Suisse et en Europe,
  • pour l’engagement multiple de notre pays pour la paix et la liberté

à faire pénitence

  • d’avoir contribué aux injustices et aux mauvais comportements

à prier 

  • que Dieu aide les êtres humains dans notre pays et les bénisse,
  • pour la sagesse de tous ceux qui assument des responsabilités au sein de l’Etat, de l’économie, des églises et de la société civile,
  • pour que les êtres humains de notre pays prennent soin des gens faibles et défavorisés en Suisse et dans le monde.

 

2013

 

En 2013, pour la première fois, plus de la moitié du parlement à Berne a participé : au total, 136 conseillers nationaux et des Etats de tous partis ont lancé un nouvel appel du Jeûne fédéral.


Les 136 parlementaires ont signé, en 2013, l’appel suivant :

Appel au peuple suisse à l’occasion du Jeûne fédéral

Conscients qu’aujourd’hui et demain la Suisse et le monde auront besoin de la grâce de Dieu, en tant que conseillers nationaux et conseillers aux Etats, nous appelons tous les êtres humains de notre pays à dire merci pour la liberté, dans laquelle nous vivons, pour la paix en Suisse et en Europe, pour la stabilité et le bien-être de notre pays dans les tensions croissantes.

A faire pénitence de notre mauvais comportement personnel et collectif, à la lumière de nouvelles réflexions et actions.

A prier pour une protection et un maintien de la paix en Suisse et dans le monde ; pour la sagesse et justice dans les actes de tous ceux qui assument des responsabilités au sein de l’Etat, de l’économie, des églises et de la société civile ; pour un retour aux valeurs chrétiennes éprouvées telles le respect et la solidarité mutuels, la fidélité, la sincérité et la modération ; pour une société et un Etat suisses qui rayonnent positivement jusqu’au-delà de nos frontières ; que nous n’oublions jamais de suivre l’exemple de Jésus Christ , en prenant soin des personnes opprimées, défavorisées et faibles en Suisse et dans le monde.